Quinteto Ensueños

Chloë Pfeiffer – piano

Daniel Hurtado – violín

Camilo Córdoba – guitarra

Lysandre Donoso – bandoneón

Santiago Quagliariello – contrabajo

Ces 5 musiciens se sont rencontrés sur scèneou lors de différents festivals en Europe. Ayant chacun une grande expériencemusicale du tango en participant à différents projets comme la O.T Silbando (Paris), Quinteto Real (Arg), Violentango (Arg), Sonico (BE) etc, ils ont décidés deconverger vers un projet commun qui invite à la rencontre entre la musique etla danse.

Le nom du quintet “Ensueños” fait référence à l’un des premiers quintet avec guitare de l’Histoire du Tango, le Quinteto Real d’Horacio Salgan. Sa magnifique version du tango homonyme s’avère être l’un des morceaux du quintet le plus apprécié des danseurs. Ce nom spécial se veut une invitation pour les danseurs et le grand public à se laisser emporter par les arrangements subtils des tangos traditionnels.

Repertoire

Le repertoire du quinteto Ensueños est composée intégralement de musique traditionnelle dansable, idéale pour les milongas. L’idée des arrangements du quintet est d’adapter les versions originales des orchestres de Pugliese, Troilo, D’Arienzo, Di Sarli, Francini – Pontier, Salgán, etc. à la formation de quintet.

Video

NEGRACHA (O. Pugliese)

SHUSHETA (adapt. vers. Di Sarli)

FELICIA (arr. Chlöe Pfeiffer)

Lysandre Donoso – bandonéon

​            Né en 1990 de père chilien et de mère française, Lysandre Donoso commence à 6 ans son premier instrument, le violon, au Conservatoire de Lyon. Il entre l’année suivante dans la classe d’accordéon de Patricia Hivert jusqu’à son diplôme en 2009.

Il se passionne alors pour le tango grâce au bandonéon hérité de son grand-père dont il va suivre l’enseignement de 2008 à 2011 avec Hervé Esquis. Il fonde son premier groupe “Nonino Quartet” et participe plusieurs années de suite au stage instrumental du festival de tango de Tarbes animé par l’Orchestre Silencio et Ramiro Gallo. 

Il décide pendant l’été 2010 de se consacrer pleinement à la musique et d’arrêter ses études d’ingénieur à l’INP de Grenoble. Il prend des cours avec de célèbres bandonéonistes tels que Víctor Villena, William Sabatier et Per Arne Glorvigen. Il entre en 2011 dans le département Tango du Conservatoire Supérieur de Rotterdam (Codarts) où enseignent notamment Gustavo Beytelmann, Leo Vervelde et Víctor Villena. Parallèlement à ses études il multiplie les expériences professionnelles avec l’Orchestre Silbando, le quartet El Compás, Roulotte Tango, Roberto Navarro, William Sabatier, l’Orchestre Silencio dirigé par Roger Helou, etc… 

Daniel Hurtado Jimenez – violon

Né à Madrid, il a commencé ses études de musique à l’âge de 6 ans à l’académie Andana. Il continue ses études au Conservatoire professionnel de Musique de la rue Ferraz (Adolfo Salazar) avec Victor Correa et Farid Fasla, et obtient le “Prix Extraordinaire de fin du second cycle “. Il termine ses études supérieures avec les professeurs Rolando Prusack et Nicolás Chumachenco et en musique de chambre avec le Quartet Casals et le Quartet Quiroga, KennedyMoretti et Xelo Giner. Il gagne la bourse de perfectionnement qui l’amenera à réaliser des concerts de violon et piano à travers l’Espagne durant les années 2011-2012. Il poursuit alors ses études avec un Master au Codarts, l’Université des Arts au Pays-Bas, avec Micha Molthoff. Il termine son Master avec les meilleurs qualifications.

En 2013, il gagne le premier Prix dans la catégorie de musique de chambre du concours du Festival International d’Accordéon de Beijing en Chine.

Il est fondateur, directeur, concertino et professeur de l’”Orquesta típica Central” del Csma, de 2009 à 2013 (au Conservatoire Supérieur d’Aragón).

Il a partagé la scène et a travaillé avec de grandes figures du Tango comme le violoniste de la Fundación Piazzolla de Buenos Aires, Sebastián Prusak, le bandonéoniste Victor Hugo Villena, le pianiste, bandonéoniste et compositeur Claudio Constantini et le pianiste et compositeur Gustavo Beytelmann entres autres…

Il ajoute à son travail d’instrumentiste sa carrière de compositeur. Il a étudié l’harmonie, le contrepoint et la composition contemporaine avec le compositeur Jesús Torres.

Chloë Pfeiffer – Piano

Née en 1985, Chloë Pfeiffer commence la musique à l’âge de 4 ans. Pianiste et claveciniste, elle est également orchestratrice et arrangeuse. Elle étudie tout d’abord aux conservatoires de Tarbes et de Toulouse où elle obtient les prix de formation musicale, harmonie, clavecin et musique de chambre, ainsi qu’à l’université de Toulouse Le Mirail où elle valide une licence de musicologie. Installée à Paris depuis 2008, elle décroche le prix d’orchestration au CRR de Paris, ainsi que les prix d’harmonie, de fugue, d’écriture XXe siècle et d’analyse au CNSM.

            Originaire de Tarbes, elle plonge dans l’univers du tango dès l’adolescence lors du festival Tarbes en Tango. C’est tout d’abord avec Alfredo Marcucci qu’elle suit des stages d’orchestre et d’arrangement 3 années consécutives, puis elle étudie avec Roger Helou, le pianiste de Silencio, pendant 8 ans. Ce sont ces 2 grands maîtres du tango argentin qui lui transmettent le goût du répertoire traditionnel et la connaissance des styles, ainsi que l’envie d’écrire ses propres arrangements

            Ancienne pianiste et arrangeuse du Sexteto Menor, du duo Bordoneo et du Trio Entonces, elle s’est produite dans de nombreux festivals et salles de concert. Elle entreprend l’été 2010 le projet ambitieux de fonder un orchestre tipique à Paris, qui deviendra la Orquesta Típica Silbando, dont elle assure les arrangements et la direction musicale et artistique. De cet orchestre est né le Cuarteto Silbando, un an plus tard.

Santiago Quagliariello

Né à Quilmes, Buenos Aires, en 1988.

Il a commencé la musique à l’école municipale des beaux-arts de Quilmes. Il a étudié la contrebasse avec Javier Dragún et le professeur Elian Ortiz Cardenas en Argentine. Actuellement il etudie avec Leo Teruggi à Gennevillers.

Santiago a participé à differents formations de musique populaire (jazz, rock, folklore, musique de comédie, tango) et academique. Ses recherches constantes l’ont amené à étudier avec Monica Cosachov (musique de chambre, composition et interprétation), Willy Gonzales (basse électrique et musique latino-américaine) Mariano Otero (Jazz et arrangements).

Santiago a reçu diverses bourses par le biais du Fonds National des Arts et du Festival de Musique Schleswig Holstein (Allemagne).

Parallèlement à sa carrière de musicien, il développe le format “chanson”, format qui lui donne la liberté de combiner la poésie, une de ses passions, avec les différents sons qui l’accompagne au jour le jour.

Scroll Up